Cinéma et Philosophie

Cycle de cinq films présenté en collaboration avec l’UGA (Université Grenoble Alpes) et la SAP (Société Alpine de Philosophie).
Projections suivies d’une analyse du film.

Les séances ont lieu le lundi soir à 20h, une fois par mois d’octobre à mars.
Tarifs habituels du cinéma

Accueilli par le Cinéma Le Méliès, le cycle « Cinéma et Philosophie » est proposé en collaboration avec les départements de philosophie et d’études cinématographiques de l’Université Grenoble Alpes et la Société Alpine de Philosophie. Des spécialistes de cinéma et de philosophie unissent leurs efforts pour créer un événement qui manquait à Grenoble : un cycle de philosophie au cinéma.

 

Programme 2023-2024

La violence

Nous proposons un cycle de cinq films qui sera cette année consacré au thème de la violence.
Chaque film donnera lieu à une analyse croisée des deux disciplines qui permettra d’approfondir un aspect de la violence et donnera lieu à une discussion avec le public après la séance.
Le cinéma offre de formidables ressources pour une pensée vivante qui s’attache à comprendre les phénomènes qui traversent la société. La violence est omniprésente autant que problématique parce qu’elle menace sans cesse la culture d’une régression à la barbarie. Et si elle prend de multiples visages, de l’agression physique, au meurtre, à la guerre, aux exterminations de masse en passant par des formes de violences morales ou psychologiques exercées sur les individus, elle semble échapper à la raison. Les grands cinéastes se livrent à travers leurs œuvres à une exploration des profondeurs de l’âme humaine et des mécanismes qui conduisent inéluctablement à la violence. D’où vient la violence et pourquoi malgré tous les efforts de la civilisation resurgit-elle toujours tel un monstre hideux ? Faut-il y voir l’œuvre de pulsions agressives inhérentes à la nature humaine ou l’effet de structures sociales et politiques qui génèrent de la violence ?
La programmation permettra de questionner la violence des institutions comme l’armée ou la justice pénale mais aussi notre rapport à la nature et au vivant. Elle mettra aussi en lumière l’ambivalence de notre rapport à la violence : condamnée, prohibée dans nos rapports à autrui, elle n’en exerce pas moins une fascination sur le spectateur quand elle est esthétisée.

16/10 : Full metal jacket
de Stanley Kubrick

20/11 : Tu ne tueras point
de Krzysztof Kieslowski

11/12 : Eau argentée
de Ossama Mohammed

29/01 : La zone d’intérêt
de Jonathan Glazer

11/03 : Eo
de Jerzy Skolimowski

Téléchargements
Tract Cinéma et Philosophie

Prochaines séances